Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La dépression
Les troubles anxieux
Le burn-out
La schizophrénie
La maladie alcoolique

 PLAN D'ACCES
 ACTUALITES
 RECRUTEMENT
 CHIFFRES CLES
 NOUS CONTACTER



> Les soins > Les soins proposés > La maladie alcoolique


 

La maladie alcoolique 

Prise en charge du stress et de la maladie alcoolique :

Aujourd’hui la médecine accorde une grande considération à celles et ceux qui sont en difficultés avec l’alcool : on ne parle plus "d’alcooliques" mais de consommateurs abusifs d’alcool ou de malades alcooliques, pour rendre compte de la souffrance ressentie et de la dimension médicale de ce trouble.

La lutte contre la consommation abusive d’alcool et ses conséquences nombreuses (affections digestives, pancréatiques et hépatiques/ affections neurologiques / affections cardio-vasculaires /troubles de la sexualité…), est devenue une priorité de santé publique. Il ne s’agit plus d’un problème tabou, mais d’une difficulté dont on doit pouvoir parler sans honte, sans gène et sans culpabilité.
Dans un premier temps, votre médecin traitant sera souvent le premier contact médical et vous proposera une cure ambulatoire.

Mais la dépendance à l’alcool est tenace, souvent interdépendante des conditions de vie et parfois également associée à d’autres pathologie (notamment la dépression). C’est pourquoi les échecs de cure ambulatoire ou les cas de rechute après abstinence, sont malheureusement fréquents et peuvent conduire à une dégradation progressive mais profonde de vos conditions de vie personnelles (mise en danger de la vie familiale, divorce ), professionnelles (absentéisme, faute, menace de licenciement), financières (dettes) et sociales (isolement, désocialisation).

Si vous vous reconnaissez dans ce descriptif, une hospitalisation est probablement nécessaire et mérite d’être évaluée avec l’un de nos psychiatres lors d’une consultation de pré-admission (qui ne vous engage pas, mais permettra d’évaluer précisément votre situation clinique et l’intérêt d’un projet hospitalier). S’agissant toujours d’hospitalisations librement consenties, vous gardez la maîtrise à tout moment de poursuivre ou d’interrompre les soins.

Notre programme de cure de désintoxication est basé sur :

Le temps de sevrage physique (10 à 15 jours)

  • Rupture avec les conditions d’exposition à l’alcool, dans un cadre hospitalier accueillant et sécurisant
  • Sevrage médicalisé selon protocole établi afin de contrôler les complications possibles, et faciliter la tolérance de la rupture avec l’alcool
  • Analyse fonctionnelle personnalisée des conditions de votre dépendance à l’alcool.
  • Bilan clinique (général, cardiologique) et analyses biologiques . Si indiqué et avec votre accord : bilan complémentaire radiologique (échographie abdominale/ fibroscopie digestive), neurologique…

Le temps de cure (2 à 4 semaines)

  • Recherche d’une pathologie associée (phobie sociale, anxiété généralisée, dépression…). Il s’agit de situations fréquentes dans lesquelles l’alcool est utilisé comme recours (inapproprié) pour tenter de faire face à la souffrance ressentie. Dans ce cas nous vous proposerons un traitement adapté :
  • travail psychothérapique en individuel ou en groupe de parole : "affirmation de soi", "gestion du stress et de l’anxiété", "groupe dépression", "Art- thérapie psychologique",
  • remise en forme physique : normalisation du sommeil et de l’alimentation, gymnastique, relaxation,
  • consolidation de l’abstinence et prévention des récidives: votre psychiatre abordera avec vous ces questions fondamentales au cours de ses visites quotidiennes. Il pourra vous donner des explications sur les traitements médicamenteux qui sont aujourd’hui proposés (Revia, Aotal, Esperal) ou à l’étude (Baclofène/ hors AMM). Enfin tout au long de votre hospitalisation vous pourrez échanger d’égal à égal et sans tabou avec d’anciens buveurs aujourd’hui abstinents : réunions avec les Alcooliques Anonymes chaque samedi, et avec Alcool Assistance / croix d’or chaque lundi.

Le but de ce projet de soins est de vous aider à échapper à l’emprise de l’alcool, à vous reconstruire tant sur le plan physique que psychique, et à vous projeter avec vos proches de façon stable dans un avenir "hors alcool" librement choisi.



 
 
Plan du site | Développement durable | Nous contacter | Mentions légales | Crédits